La solitude du Manager … Vous connaissez ?

En tant que manager, il n’est pas rare de se sentir isolé.  Le manque de liens, le sentiment de porter seul le poids des responsabilités, les problèmes personnels, les doutes sont parfois très lourds à porter ! 
C’est dans ces moments de stress intense, face aux enjeux importants et à la pression, que la tentation est grande de se confier à ses équipes.  Partager son ressenti et ses sentiments avec les plus proches collaborateurs, leur dire que l’on ne voit pas la solution, que l’on a peur de ne pas y arriver, que l’on est découragé, que l’on n’arrive plus à y croire ou tout simplement que l’on est en colère… Cela soulage, mais est-ce vraiment la meilleure des solutions ?

Savoir dire “NON” ou la formule magique de l’affirmation de soi

Dire non, est un moyen de se respecter soi-même et de faire respecter.  C’est un moyen pour choisir sa voie et c’est une des composantes essentielles de l’affirmation de soi.  Seulement, voilà : Dire « non », représente aussi un challenge psychologique.  C’est combattre sa volonté d’aider à tout prix, c’est lutter contre ses conflits internes qui donnent naissance à des sentiments tels que la culpabilité, les remords, l’impression d’être un monstre d’égoïsme, etc.
Dire « non » n’est pas anodin.  Et pourtant, beaucoup de personnes n’arrivent pas à concevoir le fait de refuser quelque chose à quelqu’un.   

Be happy … Think positive !

Saviez-vous qu’un être humain a entre 45000 et 55000 pensées par jour.  Ces pensées influencent bien entendu notre quotidien, et c’est pour cela que vous entendez régulièrement qu’il faut avoir des pensées positives… Certes, mais comment faire lorsqu’on a que du négatif en tête ?

Rassurer vous, être positif, cela s’apprend !

Les fêtes sont à nos portes … Les examens du supérieur aussi. Bonjour le blocus ! Quelques conseils pour réussir son blocus…

En tant qu’étudiant dans le supérieur, la période de fêtes est un peu spéciale car « Noël » et « Nouvel an » ne riment pas seulement avec « fêtes » et « moments de partage », mais plutôt avec travail acharné, surmenage et stress (Un petit clin d’œil particulier aux étudiants en médecine) car à cette époque, les examens de janvier sont tellement proches qu’il n’y a plus une minute à perdre…